Titre original Helmut Newton: The Bad and the Beautiful
Date de sortie 14 juillet 2021
Durée 93 mn
Réalisé par Gero von Boehm
Avec Charlotte Rampling , Isabella Rossellini , Catherine Deneuve
Distributeur KMBO
Année de production 2020
Pays de production Etats-Unis
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Décédé en 2004, Helmut Newton a marqué son époque avec ses photographies à la fois provocantes et sensuelles. Dès les années 1970, le photographe berlinois privilégie le nu pour des clichés à paraître dans de grands magazines de mode tels que Vogue, Vanity Fair et Harper's Bazaar. De la série "Naked and Dressed" où une armée de mannequins se dressent dans le plus simple appareil, à "Bergström Over Paris", en passant par le célèbre portrait provocant de Catherine Deneuve en 1976, Helmut Newton signe des oeuvres en noir et blanc peuplées de femmes puissantes et triomphantes. Hommage aux femmes ou pure misogynie ? Le photographe a longtemps divisé la critique.

Offres VOD de Helmut Newton, l'effronté

CANAL VOD SD HD CANAL VOD 5.99 € Louer 13.99  € Acheter
PREMIEREMAX HD PREMIEREMAX 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
UniversCiné HD SD UniversCiné 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
VIVA HD VIVA 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 4.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Helmut Newton, l'effronté

Critiques de Helmut Newton, l'effronté

  1. Première
    par Thierry Chèze

    La vie et l'oeuvre du célèbre photographe Helmut Newton, disparu en 2004, voici ce que propose ce documentaire qui a hélas tendance à succomber dans tous les pièges du genre, à l'image du récent Pierre Cardin réalisé par P. David Ebersole et Todd Hughes. A commencer par un penchant naturel pour une hagiographie qui forcément n'embrasse qu'une partie de l'homme et de l'artiste. Gero van Boehm ne pratique certes pas la politique de l'autruche et évoque la manière dont les images de Newton jugées hier novatrices, rebelles et portées par un anti- puritanisme réjouissant sur la représentation des femmes peuvent être perçues différemment et pointées du doigt dans un monde post #Metoo. Cela aurait d'ailleurs sans doute presque mérité un film en soi... Mais il manque à ce documentaire des voix discordantes, plus rentre- dedans quj viendraient abîmer la mécanique lancinante du concert de louanges car celui- ci finit par gâcher ses moments forts, saisis sur le vif, notamment dans sa relation avec sa femme.