Jeune et Golri
OCS

L'humoriste et chroniqueuse de France Inter, Agnès Hurstel, raconte le stand-up à sa façon, entre tendresse, passion, mordant et une bonne dose de vannes qui claquent.

Avec sa malice et sa délectable insouciance, Prune s'est imposée hier soir comme l'un des coups de coeur de cette édition 2021 de Séries Mania. Agnès Hurstel, humoriste, stand-uppeuse et à ses heures perdues chroniqueuse dans La Bande originale, l'émission de France Inter, était à Lille pour présenter l'héroïne de Jeune et Golri, sa comédie tellement personnelle imaginée pour OCS. Une tendre peinture de la scène parisienne, d'abord écrite comme une buddy movie belle mère / belle fille.

Séries Mania 2021 : rencontre avec Agnès Hurstel, l'héroïne et créatrice de Jeune et golri

Prune, c'est une stand-uppeuse en panne d’inspiration, qui tombe amoureuse de Francis, de 20 ans son aîné. Leur idylle s'épanouit à la plus grand surprise des potes de la jeune humoriste. Sauf que Francis a oublié de dire qu’il avait une enfant : Alma. Encore ado dans sa tête, Prune se retrouve avec un rôle maternel qui la dépasse. Alors pour s'en sortir, elle va décider d’en faire le sujet de son spectacle...

Jeune et Golri
OCS

Jeune et Golri, c'est une improbable comédie romantique, dans laquelle Agnès Hurstel forme un couple aussi juste qu'absurde avec un Jonathan Lambert méconnaissable, à la maturité étonnante. Plus encore, la comédienne, passée par les caves parisiennes qu'elle dépeint si bien dans sa série, y raconte aussi son métier, les angoisses du stand-up, la peur du bide et les relations entre humoristes, où camaraderie et concurrence coexistent tant bien que mal. Portant un regard tendre et passionnant sur cet univers méconnu, Jeune et Golri nous fait découvrir le monde du stand-up de manière réjouissante. On rigole, on s'attache à cette héroïne de la vanne et on tombe sous le charme de cette love story tellement 2021. Ca tombe bien : le stand-up, c'est justement le thème fil rouge du Séries Mania cette année !

Jeune et Golri, dès le 2 septembre, sur OCS.

A lire aussi sur Première

Dr Death soigne Joshua Jackson (critique)

Insaisissable chirurgien de la mort, l'ancien beau gosse de Dawson donne toute sa force à ce « true crime drama » qui traîne un peu en longueur.

L'Opéra d'OCS a de quoi vous faire virevolter (critique)

Une plongée romanesque dans les coulisses de l’Opéra de Paris où se côtoient toutes les émotions. Une série qui épate par sa mécanique de précision, à voir dès ce soir sur OCS.