Test PS3 - Sleeping Dogs : du rififi chez les triades

29/08/2012 - 16h00
  • Partager sur :
  • 0

Après des années de développement mouvementé l’ex True-Crime Hong Kong devenu Sleeping Dogs, montre enfin le bout de son nez le long des étals de notre beau pays. Si comme le dit le proverbe « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort », alors Sleeping Dogs doit être devenu très fort, non ?

En tout cas le premier rôle de Sleeping Dogs l’agent Wei Shen est plutôt balèze ! Pensez-vous, il vient d’être choisi pour infiltrer à lui seul la redoutable triade Hongkongaise des bâtons rouges. Avec un peu de patience et d’intelligence, Wei espère bien récupérer des preuves à même de faire tomber l’ensemble du syndicat. Plus facile à dire qu’à faire puisqu’il va lui falloir maintes fois prouver sa loyauté aussi bien dans le camp des triades… Que dans celui de la police ou tout le monde ne voit pas d’un bon œil son passé trouble et violent. Premier bon point pour Sleeping Dogs puisqu’il réussit d’entrée jeu à impliquer le joueur dans son histoire avec une ambiance léchée et une amorce scénaristique accrocheuse. La ville de Hong Kong des développeurs d’United Front Game fourmille de vie et apporte un changement bienvenu par rapport à l’ambiance gros gangsta qui tire avec le flingue en diagonale que l’on retrouve en général dans les GTA. On lèvera juste les yeux au ciel lorsque l’on entendra pour la énième fois un Hongkongais pur souche passer du Cantonnais à l’Anglais sans que cela ne choque personne. Enfin, au moins les doubleurs y croient !


Un jeu dépaysant


Bon, c’est bien beau tout ça, mais quant est ce qu'on joue ? Hé bien Sleeping Dogs joue dans la cour des mondes ouvert ce qui implique une grande ville avec une foule de missions diverses et variés comme : course poursuite, fusillade, mission d’espionnage, karaoké, karaté, poursuite à pied, dégustation de brochette, rencard à Victoria Peak, destruction de bien public, shopping, racket de minibus (les grands sont trop balèzes)… ouf, le joueur ne manque de rien pour s’amuser ! En plus de cela le joueur à jusqu'à 3 jauges de réputations auprès de chacune des grandes factions de HongKong (les triades/la police/la population) qui au fur et à mesure permettront de débloquer de mouvement de combat, de tir, ainsi que de nouvelles interactions sociales. C’est donc un pot-pourri de gameplay assez réussit qui attend l’amateur de monde ouvert, même si ce dernier sent un peu le déjà vu en n’apportant que très peu de nouveauté au genre. Reste le petit problème, des aides à l’orientation parfois envahissante (traduire des grosses flèches de couleur) et donc anti-immersive. On est dans la jungle de Hong-Kong pas au Mc Drive, saperlipopette !!!

 Sleeping Dogs se sera fait attendre, mais contrairement à d’autre arlésienne du jeu vidéo (au hasard Duke Nukem Forever) il a plutôt bien réussi à retomber sur ses pattes. Voila qui devrait faire plaisir à tous ceux ayant soupé des univers mafieux exclusivement américains et cherchant un peu de sang neuf dans le domaine du monde ouvert.


Newton

Note : 3/4

  • 0
Prochainement au cinéma
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Ils ont aimé
    Les sorties jeux vidéo
    • Total War : Rome II 3
    • Call of Duty : Ghosts 3
    • Grand Theft Auto V 4
    • Ys : Memories of Celceta 3
    • OlliOlli OlliOlli 3
    • Dangan Ronpa : Trigger Happy Havoc 3
    > Toutes les sorties jeux vidéo