TEST PC - Guild Wars II : Un Mmo de titan

11/09/2012 - 17h00
  • Partager sur :
  • 0

Après de nombreuses années le monde du jeu en ligne massivement multi-joueurs s’ébranle et sort de sa longue léthargie avec l’arrivée de titres d’envergure comme Star Wars : The Old Republic ou Tera. La dernière grosse sortie, c’est Guild Wars 2 qui a su générer d’énormes attentes chez les joueurs de Mmo de par sa volonté manifeste de décrasser le genre.

Comme de bien entendu le monde de Tyrie est en péril ! Une série de cataclysmes a réveillé les dragons anciens sommeillant sous l’écorce terrestre. Ces créatures fabuleuses, dont on dit que la puissance égale celle des Dieux n’ont désormais plus qu’une chose en tête, tout détruire. Ce qui n’entre pas forcément dans le plan de relance mit en place par les cinq races jouables de Tyrie. Après un passage par un éditeur de personnages bien fourni et permettant de se choisir une histoire à la carte via une série de questions, votre héros débarque dans le monde de Guild Wars 2. C’est sans doute l’effet du développement au long court dont a bénéficié le jeu, mais le premier contact ne s’avère pas très impressionnant. Mais si le moteur graphique accuse son âge on ne peut pas en dire autant de la partie artistique qui réussit vraiment à sublimer les environnements grâce à un mélange ingénieux entre 2D et 3D. À cela s’ajoute une véritable cohérence au niveau des paysages composant les différentes provinces de Tyrie qui donnent vraiment l’impression d’évoluer dans un univers complet et non pas un monde découpé au hachoir avec un désert « ici », un marécage « là » et une prairie verdoyante « là-bas ». Pas de doute la création du monde a bénéficié d’un soin tout particulier. Néanmoins ce n’est pas le seul domaine dans lequel Guild Wars 2 frappe fort.


Un univers cohérent


Tel un vaillant dératiseur Arena.net s’est employé à exterminer une cohorte de petits défauts qui transformait parfois le Mmo en purge. S’user les semelles à rendre des quêtes à des PNJ trop fainéants pour se déplacer c’est fini, désormais vous recevez directement paiements et récompenses dans vos boîtes aux lettres. Adieu, les problèmes de pénurie de monstres à tabasser parce qu’il y a trop de monde dans une zone, à partir du moment où vous tapez vous gagnez forcément de l’expérience tout en complétant vos quêtes. Les longs voyages à pied c’est éreintant ?  Pas de soucis les téléporteurs, après une petite activation préalable, sont légions. Par tous ces choix de design Guilds Wars 2 encourage les joueurs à coopérer pour la simple et bonne raison qu’il sera toujours plus profitable d’aider son prochain que de le laisser trépasser comme une vilaine charogne. Cette philosophie se retrouve également via des très nombreux événements dynamiques que les joueurs peuvent prendre aux vols, comme par exemple la défense d’un arbre contre une attaque morte vivante ou l’escorte d’un PNJ partant cueillir des champignons en territoire centaures. Enfin un jeu qui  donne un sens aux mots « massivement multijoueur ». Du coup le monde, même s’il est immense, en devient vraiment vivant.


Un jeu qui donne du sens au mot Mmo


Reste la question du combat qui demeure le cœur du gameplay. Ici aussi Guild Wars 2 met en petit coup de balais en bousculant la sainte trinité du Mmo à savoir Tank, Healer, Dps. Des anglicismes qui signifient tout simplement : Un type costaud qui encaisse les attaques, un gars qui soigne et un mec qui fait des dégâts. Ici le jeu brise ce schéma à travers un ingénieux système d’armes que le joueur peu échanger à l’envi lors des combats. Chacune de ces armes offrant des pouvoirs différents lorsqu’elles sont en mains, les différents membres d’un groupe pourront alors faire face à toutes sortes de situations. Le dernier gros morceau du jeu s’avère être  le joueur contre joueur qui en sus des classiques affrontements en petit comité, offre de titanesques guerres serveur contre serveur se déroulant sur plusieurs jours. Sur ces cartes les objectifs abondent et confrontent les joueurs de trois mondes sur un champ de bataille, dont la maîtrise apportera des bonus à l’ensemble des membres de la faction dominante. Bien entendu remporter la victoire impliquera la détermination d’objectifs stratégiques et une certaine planification tactique, en bref il va falloir créer des guildes de joueurs.

Guild Wars renouvelle ainsi habilement le monde du jeu de rôle en ligne massivement multijoueur. De vrais beaux moments de jeu vidéo à passer le plus souvent en bien bonne compagnie, l’esprit MMO et entraide étant un plus appréciable dans ce titre qui se découvre à plusieurs. Une vraie belle quête de longue haleine et un rival de taille face à Wow.


Newton

Note : 3/4

  • 0
Prochainement au cinéma
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Ils ont aimé
    Les sorties jeux vidéo
    • Total War : Rome II 3
    • Call of Duty : Ghosts 3
    • Grand Theft Auto V 4
    • Luftrauser 3
    • 10 Second Ninja 2
    • Dark Souls 2 3
    > Toutes les sorties jeux vidéo